Skip to content Skip to navigation

La sardine, plaisir et bienfaits toute l'année

SO PHARE

Penser l'océan autrement

La sardine, plaisir et bienfaits toute l'année

L'arrivée du mois de novembre signe la fin de la campagne de la pêche à la sardine, entamée 6 mois plus tôt. Fraîche et grillée au barbecue, la sardine nous a régalés tout l'été. En conserve, qu'elle soit entière, en filets ou en rillettes, elle nous accompagnera tout l'hiver… Phare d'Eckmühl vous dévoile les secrets que renferment ses boîtes de sardine.
Share

Un poisson connu et apprécié depuis l'Antiquité

Le terme « sardine » est apparu au XIIIe siècle. Il vient du latin sardae sine sardinae, littéralement « poisson de Sardaigne ». Mais en réalité, la sardine (Sardina pilchardus) est pêchée en Méditerranée et dans l’Atlantique depuis l'Antiquité. Phéniciens, Égyptiens, Grecs et Romains la consommaient fraîche ou la conservaient au sel dans des barils. Pressée, son huile était utilisée pour allumer les lampes. Au Moyen Âge, la sardine nourrit les plus pauvres, qui y trouvent un aliment riche en protéines à petit prix, on la surnomme d'ailleurs « le blé de la mer ». La conserve de sardines telle que nous la connaissons aujourd'hui apparaît au XIXe siècle, avec la découverte de l’appertisation. La sardine en conserve devient alors un mets de luxe réservé aux nantis et connaît son heure de gloire. Durant la Première guerre mondiale, la boîte de sardines s'impose dans les tranchées pour nourrir les poilus, qui avaient besoin de force et d'énergie pour se battre. C'est le début de sa démocratisation, la sardine se retrouve depuis sur toutes les tables, sans distinction de classe.

 

Pêche à la Bolinche

Le saviez-vous ? Chaque année, les Français consomment 15 000 tonnes de sardines en conserve ! Mais pour Phare d'Eckmühl, préserver la ressource reste une priorité. C'est pourquoi, toutes nos sardines sont pêchées par des bateaux artisanaux, majoritairement le long des côtes de Bretagne, ou au large des côtes anglaises de Cornouailles. La technique utilisée est celle de la pêche à la bolinche, un filet de petite dimension et de faible profondeur qui encercle les bancs de sardines et épargne les autres espèces. Cette pratique de pêche durable correspond à nos engagements de pêche responsable, visible sur chaque boîte de sardines Phare d’Eckmühl.

 

Riche en Oméga 3 et calcium

La sardine est considérée comme un poisson gras. Parce que nous les pêchons exclusivement au meilleur de la saison (d'avril à novembre) les sardines Phare d'Eckmühl garantissent un excellent apport en oméga 3, cet acide gras essentiel qui contribue au bon fonctionnement du cœur, du cerveau et de la vision. Les sardines sont également riches en vitamines du groupe D et constituent une bonne source de fer, de phosphore et de calcium.

Et si l'on variait les plaisirs ?

En tout, Phare d'Eckmühl a concocté 10 préparations réalisées à la main dans nos ateliers de Douarnenez : 7 recettes sont réalisées avec des sardines entières, 2 à base de filets, et une recette de rillettes de sardine. Huile d'olive, citron, tomate, piment d'Espelette ou algues, tous les ingrédients entrant dans nos préparations sont issus de l'agriculture biologique. A vous de choisir !

Nos conserves de sardines se consomment telles quelles, à l'apéritif ou en entrée, mais elles peuvent aussi entrer dans la préparation de plats plus élaborés. Quelques exemples ici.

Bon appétit !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Retour en haut