Skip to content Skip to navigation

Équinoxes et grandes marées : vive la pêche à pied !

SO PHARE

Penser l'océan autrement

Équinoxes et grandes marées : vive la pêche à pied !

Cet automne, les amateurs de pêche à pied auront été gâtés : après les marées d'équinoxe de septembre, les coefficients sont remontés en flèche sur nos côtes aux alentours du 20 octobre. So Phare vous dit tout sur les grandes marées et comment bien en profiter.
Share

Comme nous l'expliquions dans un précédent article sur les coefficients, les marées s'expliquent par l’attraction conjointe que la Lune et le Soleil exercent sur la Terre. Le terme d'équinoxe - du latin æquus "égal" et nox "nuit" - désigne les périodes de l'année où le jour et la nuit sont de même durée d’un cercle polaire à l’autre». Cela se produit deux fois par an, aux alentours du 20 mars (équinoxe de printemps) et du 22 septembre (équinoxe d'automne).

Une histoire de mer, de soleil et de lune

Aux équinoxes, le Soleil se trouve à la verticale de l'équateur, exerçant une attraction maximale sur la Terre. La surface de l'océan est alors plus fortement attirée par le Soleil, ce qui provoque mécaniquement de grandes marées, avec des coefficients souvent supérieurs à 100. Le phénomène est encore amplifié lorsque la Lune s'aligne avec la Terre et le Soleil, car les forces d'attraction des deux astres s'additionnent alors.  

Bonheur de la pêche à pied !

A marée basse, les immenses étendues de sable découvertes lors des grandes marées abritent une multitude d’espèces de coquillages et crustacés, offrant un formidable terrain de jeu pour la pêche à pied. Une activité qui ne s'improvise pas toutefois, car ce milieu est vulnérable. Les touristes l'ignorent souvent, mais la pratique de la pêche à pied est strictement réglementée, pour protéger les espaces littoraux, préserver la biodiversité et permettre le renouvellement des espèces.  Comme pour la pêche en mer, il existe des quotas, une taille minimale des prises pour chaque espèce à respecter par marée et par pécheur, ainsi qu'une liste des outils de pêche autorisés.

La réglementation nationale fixe les règles applicables pour l’ensemble des organismes marins (poissons, crustacés, coquillages) dans chaque zone géographique de métropole et d’outre-mer. Elle est complétée par une réglementation régionale, départementale, voire locale adaptée aux spécificités de chaque site de pêche, pour les quotas par espèces notamment.

Bons réflexes pour une pêche responsable

Avant de foncer à la plage, consultez le site pecheapied-responsable.fr, une mine d'informations utiles pour les pêcheurs débutants : bonnes pratiques pour une pêche responsable et en toute sécurité, liste des espèces vivants dans le sable, règlementation en vigueur, carte interactive avec les données sanitaires locales précisant les zones de pêche autorisées, déconseillées ou interdites…

https://www.pecheapied-responsable.fr/les-tailles-quotas-et-outils-de-peche

Pensez également à vous renseigner auprès des autorités locales. Des dépliants détaillés sur les espèces et les règles locales sont souvent disponibles dans les offices de tourisme et les mairies des zones concernées. Respectez également les consignes.

Grande marée, grand spectacle et grand danger !

Hautes, les grandes marées créent l'événement. Les badauds à l'affût de belles images et de sensations fortes se pressent en masse pour admirer les vagues déferlantes à l'assaut des digues, des phares et parapets. Hélas, chaque année des promeneurs imprudents sont emportés pour avoir bravé le danger. Pour continuer à admirer encore longtemps le spectacle de la mer déchaînée, mieux vaut respecter les consignes et le barriérage mis en place par les autorités, et profiter du spectacle à bonne distance.

Articles similaires

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Retour en haut