Skip to content Skip to navigation

Underwater Photographer of the Year 2020 Zoom sur les fonds marins

SO PHARE

Penser l'océan autrement

Crédits photo ©: 
GREG LECOEUR

Underwater Photographer of the Year 2020 Zoom sur les fonds marins

Chaque année l'Underwater Photographer of the Year , prestigieux concours de photographie sous-marine récompense les plus belles images tirées des océans, rivières et lacs du monde. Une mise en lumière de la beauté mystérieuse des fonds marins mais aussi de leur grande fragilité.
Share

 

Créée en 1965, l'Underwater Photographer of the Year est l'un des plus prestigieux concours de photographie sous-marine au monde. Cette année, la compétition a rassemblé 500 candidats originaires de 70 pays. Quelque 5 500 clichés étaient en lice. "Tout ce que nous pouvons faire est de montrer la réalité à ceux qui vivent à la surface et espérer qu'ils commencent à se poser des questions" a déclaré Peter Rowlands, l'un des membres du jury lors de la remise des prix.

 

Mobil Home Gelé par Greg Lecœur

Cocorico ! Cette année, le jury a sacré le Français Greg Lecœur "Photographe sous-marin de l’année" pour son cliché titré "Mobil-home gelé", qui montre des phoques crabiers dansant une ronde autour d'un iceberg. La photo a été prise en Antarctique lors d'une expédition menée en compagnie de Guillaume Néry, double champion du monde et multiple recordman d'apnée. Décryptage de l'auteur : "Les icebergs fertilisent les océans en transportant depuis la terre des nutriments qui stimulent la prolifération de la vie marine et fournissent aussi des habitats aux animaux plus grands, tels que ces phoques crabiers".

Lemon shark pups in mangrove nursery, par Anita Kainrath

Les Bahamas sont un sanctuaire pour les requins depuis 2011 et la mangrove le premier terrain de jeu des bébés requins-citrons, qui grandissent là pendant 5 à 8 ans. Pour ce cliché, la jeune Anita Kainrath, originaire d'Autriche, a patienté plusieurs heures au beau milieu de la mangrove, de l'eau à mi-jambe, bravant les piqûres de moustiques. Ses efforts ont été récompensés par le prix du "photographe espoir de l'année".

 

Octopus Training, par Pasquale Vassallo

 

De prime abord, la photo gagnante de la catégorie "Comportement" prête à sourire, à la vue incongrue de ce poulpe, un ballon à la place de la tête, saisi par l'objectif de l'italien Pasquale Vassalo. Mais très vite le sourire se fige, laissant la place à la tristesse et au malaise. "Cette photo nous rappelle de manière poignante que les océans sont, depuis trop longtemps, une poubelle" commente Alex Mustard, juré de la compétition.

 

Last Dawn, Last Gasp par Pasquale Vassallo

L'émotion nous étreint encore devant la photo gagnante de la catégorie "Conservation marine", également signée Pasquale Vassallo : la vue en contre-plongée et en gros plan d'un thon prisonnier d'un filet, qui vit probablement ses dernières heures. Mieux que les mots, un véritable plaidoyer contre les excès de la pêche industrielle et pour une pêche durable.

 

 

Retrouvez ici l'intégralité du palmarès

 

Articles similaires

Les insolites de la mer
Les insolites de la mer
Les insolites de la mer

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Retour en haut