Skip to content Skip to navigation

Un septième continent fait de mille morceaux

SO PHARE

Penser l'océan autrement

Un septième continent fait de mille morceaux

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du septième ou du huitième continent… C’est une expression passée dans le langage courant pour définir des immenses plaques de particules de plastiques attirées par les tourbillons océaniques. Elles sont au nombre de cinq. Agrégées les unes aux autres, elles représentent une surface équivalente à 3 fois la France soit 3,5 millions de km².
Share

Dans ces zones, la quantité de déchets est alarmante : on dénombre une masse six fois plus importante de déchets que de planctons. On compte jusqu’à 750 000 débris par km² qui vont de quelques microns jusqu’à plusieurs centimètres.

Composés de polyéthylène, de polypropylène1 et de PET8, cette soupe de plastiques ne cesse de grossir. Composée de plastiques non-recyclés et transportés par les fleuves des pays riverains, ces zones saturées en débris peuvent atteindre près de 30 mètres de profondeur.

Les volumes ne cessent d’augmenter car ceux déjà agrégés dans les tourbillons se désagrègent plus lentement que les nouveaux volumes d’eau de mer pollués qui, chaque seconde, sont attirés au centre de ces immenses vortex.

Mais que sont ces vortex ? Ils sont caractérisées par la rencontre de courants marins qui, influencés par la rotation de la Terre, s'enroulent dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère nord, et en sens inverse dans l'hémisphère sud, selon le principe de la force de Coriolis¹.

Ce sont donc d’énormes masses d’eau circulaires. Elles tournent sur elle-même en plein milieu d’un océan, durant des mois : un piège dont ni les organismes vivants (plancton, poissons…), ni nos déchets plastiques ni l'eau elle-même, ne peut s’échapper… Présents sur tous les océans de la planète, ces phénomènes attirent l’attention d’un nombre croissant de scientifiques en raison de leur impact sur le climat. Mais comment a-t-on découvert ces continents de déchets…. Vous le saurez dans un prochain article….




¹ La force de Coriolis est une force qui dévie la trajectoire d'un objet en mouvement à la surface d'un objet en rotation.
Elle s’applique en particulier sur la Terre à tout corps en mouvement, par suite de la rotation de notre planète autour de l’axe des pôles. Elle est maximale aux pôles et nulle à l'équateur
La force de Coriolis a pour conséquence de dévier un corps en mouvement vers sa droite dans l’hémisphère nord et vers sa gauche dans l’hémisphère sud, la droite étant définie lorsqu’on regarde vers l’avant du déplacement.
Elle s’applique en particulier aux masses d’air et d’eau en mouvement. Elle agit notamment sur le sens de rotation du vent dans les dépressions (sens inverse des aiguilles d’une montre) et dans les anticyclones (sens des aiguilles d’une montre) dans l’hémisphère nord.

 

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Retour en haut