Merlu

Bandeau Phare d'Eckmühl

Un petit nouveau au rayon des conserves de poisson

Le merlu fait son entrée dans la gamme Phare d’Eckmühl. Et de façon plus générale, dans l’univers de la conserverie de poisson. Celui qu’on appelle aussi le colin (à ne pas confondre avec le colin d’Alaska !) est un poisson blanc à la chair délicate qui exige une cuisson de haute précision.

Un poisson européen

Évoluant entre 100 mètres et 600 mètres de profondeur, essentiellement le long des côtes occidentales de l’Europe (de la Norvège à la Méditerranée), le merlu (Merluccius merluccius) est un poisson de taille moyenne (de 50 cm à 80 cm à maturité) que l’on classe parmi les « poissons blancs ».

Pêche bretonne

Le merlu de Phare d’Echmühl est issu de la pêche locale. À peine débarqué au port, il est fileté selon une méthode artisanale puis emboîté à la main à Douarnenez.

Une cuisson zéro défaut et des aromates bio

Parce que c’est un poisson à la chair extrêmement fragile, nous le cuisinons selon une méthode particulière qui respecte sa texture fine et son goût subtil. Les filets sont emboîtés crus et recouverts d’un court-bouillon bio composé de thym, de graines de fenouil, de laurier bio et de persil bio. Ils sont ensuite délicatement cuits.

Chaud ou froid, en entrée ou en plat

À peine sorti de sa boîte, le merlu se prête à toutes les fantaisies culinaires : chaud ou froid, en entrée comme en plat, arrosé d’un jus de citron ou d’une vinaigrette aux herbes, préparé en terrine ou en pain de poisson, juste poêlé et déglacé au cidre, empapilloté entre une tranche de tomate et une feuille de menthe, rhabillé à l’exotique avec un filet de coco et une pincée de piment, il s’ose à toutes les sauces.

Toutes les qualités nutritionnelles d’un poisson maigre

Le merlu est connu pour sa richesse en protéines et sa faible teneur en matière grasses (moins de 2,5 %). Source de phosphore, il permet le maintien d’un ossature et d’une dentition normale. Sa riche teneur en sélénium permet d’entretenir les ongles et les cheveux et contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

BESOIN D’EN SAVOIR PLUS ? RENDEZ-VOUS SUR NOS ARTICLES DE BLOG !

  • À la découverte des poissons pélagiques

    À la découverte des poissons pélagiques

    Peu connue du grand public, l’expression ‘poissons pélagiques’ désigne pourtant des espèces de poissons qui nous sont familières et parmi les plus consommées en France, notamment en conserves. Vous avez une petite idée ? Phare d’Eckmühl vous dit tout ! Qu’entend-on par pélagique ? L’étymologie de l’adjectif pélagique vient du grec pelagos, qui signifie haute mer. Un animal […]

  • Semaine de la Pêche responsable Manger du poisson sans vider les océans, c’est possible !

    Semaine de la Pêche responsable Manger du poisson sans vider les océans, c’est possible !

    Du 17 au 23 février, se déroule la semaine de la pêche responsable, organisée par le Marine Stewardship Council (MSC) et l’Aquaculture Stewardship Council (ASC) pour sensibiliser le public à la préservation des ressources aquatiques. L’occasion de nous interroger sur notre façon de consommer le poisson et de faire évoluer nos pratiques, pour se régaler […]

  • Comment compte-t-on les poissons dans la mer ?

    Comment compte-t-on les poissons dans la mer ?

    Mi-décembre, comme chaque année, les ministres de l’Agriculture et de la Pêche des 28 États membres de l’Union Européenne se sont accordés sur les taux autorisés de capture (TAC) qui s’appliqueront en 2020 aux principales espèces de poissons commerciaux de l’Atlantique et la mer du Nord. La fixation des TAC – la masse maximale qu’il […]