Skip to content Skip to navigation

Harengs

Banc de hareng
Petits pélagiques
à redécouvrir

La petite histoire

Les premières traces de consommation de hareng datent de la préhistoire, autant dire que c’est un poisson qui a toujours été consommé par l’homme. Au moyen âge, ce poisson servait de monnaie d’échange. Il est l’un des poissons les plus consommés dans le monde, fut un temps on le surnommait le poisson roi.

Une pêche durable

Le hareng, clupea harengus, est un poisson migrateur très abondant en Europe, particulièrement en Atlantique Nord. La bonne gestion de la biomasse (sous quotas européens), et la bonne concertation entre les différentes pêcheries ont d’ailleurs permis l’obtention du label MSC pêche durable.

 

Ce poisson a une longévité de près de 25 ans et peut atteindre jusqu’à 40cm. Son corps, recouvert de grandes écailles molles, se termine par une queue très fourchue. Son dos est bleu-vert ou bleu-noir et ses flancs argentés.

Une recette traditionnelle, une qualité exemplaire

Dans le respect de la tradition, les filets de harengs Phare d’Eckmühl sont fumés au bois de hêtre avant d’être déposés manuellement sur une garniture de lanières d’oignons et de rondelles de carottes issus de l’agriculture biologique et recouverts d’huile de tournesol bio.Fondants en bouche, un fumage équilibré, ces filets de harengs sont un vrai délice, il ne manque plus qu’une belle pomme de terre pour se régaler d’un repas au parfum d’antan.

Recette traditionnelle harengs

Nos conserves Phare d'Eckmühl

Retour en haut