Skip to content Skip to navigation

Thon en boîte : même enceinte, il a tout bon !

SO PHARE

Penser l'océan autrement

Thon en boîte : même enceinte, il a tout bon !

Poisson parmi les plus consommés en France et dans le monde, le thon présente de nombreux atouts nutritionnels. Pourtant, certaines études mettent en garde quant à la consommation de thon en boîte chez la femme enceinte. Listériose, toxoplasmose, métaux lourds, bisphénol ? SoPhare fait le point pour vous permettre d'y voir plus clair et savoir quoi faire !
Share

Atouts nutritionnels du thon

Poisson pélagique de la famille Scombridae, le thon est un poisson mesurant entre 40 et 160 cm. On en recense une douzaine d'espèces, dont les plus connues sont le thon rouge, le thon listao, le thon albacore et le thon blanc (ou germon). Le thon en boîte offre un bon apport en protéines, il contribue au maintien d'une ossature normale et à l'augmentation de la masse musculaire dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée et d'un mode de vie sain. Il apporte également du phosphore, du potassium et des vitamines du groupes B (B3 et B12 notamment) en bonnes quantités. Le thon germon a une teneur intéressante en oméga 3, essentiels au fonctionnement normal du cœur, du cerveau et de la vision. 
 
Rien ne s'oppose donc à sa consommation durant toute la grossesse, pour peu que l'on respecte quelques règles simples.
 

Femmes enceintes : des précautions à prendre

En premier lieu, toute grossesse nécessite d'adapter son régime alimentaire pour prévenir certaines infections comme la listériose. Consommer du thon, surgelé ou en conserve, n'est pas interdit aux futures mamans, bien au contraire. Il faut simplement veiller à bien les cuire. S'agissant des conserves de thon Phare d'Eckmühl, pas d'inquiétude : toutes nos conserves de poisson (thon, mais aussi sardines, saumon, ou maquereaux …) – sont cuites à 110°C par le processus de stérilisation !

Thon et métaux lourds ?

Du fait de la pollution des océans, certains poissons peuvent présenter des concentrations importantes en métaux lourds, comme le mercure ou le plomb. Cela concerne notamment les gros poissons, parce qu'ils se situent en haut de la chaîne alimentaire. Cependant, la quantité de métaux lourds contenue dans les conserves de thon reste en-deçà des seuils fixés par les autorités de santé.

Quel impact des contenants sur la santé ?

Pour terminer, une mise au point sur nos contenants, car la question revient régulièrement à notre service consommateur : qu'en est-il du Bisphénol A (BPA) ? Ce composé chimique a longtemps été présent dans nombre de plastiques à usage alimentaire (biberons, bouteilles d'eau et de lait…) et les résines tapissant certaines boîtes de conserve. C'est l'un des perturbateurs endocriniens les plus connus du grand public et sa toxicité à long terme est prouvée. Pas d'inquiétude à avoir là non plus : toutes les boîtes Phare d'Eckmühl sont garanties sans Bisphénol, allant au-delà des recommandations de la loi française de 2015 (celle-ci porte uniquement sur le BPA (Bisphénol A).
 

Conclusion : enceinte, le thon n'est pas dangereux si consommé modérément !

Vous l'aurez compris, si vous attendez un enfant, consommer du thon en conserve ne pose aucun problème dans la limite d'une à deux fois par semaine, selon l'ANSES (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation). Vous pouvez consulter le guide nutrition grossesse de mangerbouger.fr.
 
Tout cela vous a donné l'eau à la bouche ? (Re)découvrez l'intégralité de notre gamme de poissons en conserve !
 
Pour en savoir plus sur les recommandations officielles, rdv sur https://www.anses.fr/fr/content/manger-du-poisson-pourquoi-comment
 
Retour en haut